Iswari Sport | Le Trail avec Benjamin Dunand

Comment est-tu venu à pratiquer le trail ?

Le trail est venue naturellement depuis petit quand mes parents m’emmenaient en montagne, sans même avoir entendu parlé de sport à l’époque. C’était juste un jeu, faire comme quand on lâche un chien de sa laisse. Vous imaginez, il part, il revient, il part, il revient, …

J’ai fait un gros break de sentiers pour me “découvrir” et prouver autre chose en salle, pour me retrouver après l’adolescence à mes débuts en montagne.

Quel est la place de l’alimentation/de la diététique sportive dans ta discipline ?

C’est justement grace à ma période en salle que j’ai pu vraiment découvrir que l’alimentation était importante pour progresser et récupérer. J’ai un peu tout essayé comme beaucoup de monde jusqu’à l’excès en privant de beaucoup de choses et de bons moments avec mon entourage. Depuis 2014, je ne touche plus aux viandes rouge et blanche, limite de temps en temps le gluten, me fais “un peu trop” plaisir en en-cas et pâtisseries et je me sens beaucoup mieux. De plus j’en fais profiter les plus gourmands, et avec ça, rien de mieux que de mettre le smile pour la journée.

Au quotidien, quel est ton super aliment iswari favoris ?

Difficile de choisir. je suis à fond dans les graines de chia, la poudre de cacao, le maca, les fèves de cacao, le sucre de coco, l’açaï et le camu camu.

Dans la gamme de petit déjeuner Iswari, quel est ton parfum préféré ?

L’éveil du Bouddha Cacao ! La solution rapide lorsque j’ai moins de temps à piocher une recette dans un bouquin ou imaginer un truc. Toutes les purées d’oléagineux passent avec, blindé de fruits pour une belle composition, et le tour est joué. Les cookies ont parfois droit à leur petite dose. Hâte de goutter celui aux framboises présent en Espagne.

A quoi ressemble ton petit déjeuner ?

Je fais très rarement la même chose. Si je prévois quelque chose d’assez intensif juste après le petit déjeuner, il devra être assez léger et digeste (donc moins de fibres).

Par contre, si l’effort est plus long, je vais me faire un peu plus plaisir sans trop sucré non plus (l’avantage du sucre de coco).

Le plus souvent les porridges constituent mes petits déjeuners car je peux les préparer la veille pour gagner du temps.

Au cours de l’effort, comment utilises-tu les produits iswari, fait maison ou barre du bouddha ?

Ma petite partie de plaisir avant de faire une grosse sortie consiste justement à préparer des energy balls. J’essaye d’en faire 2/3 différentes pour changer d’arômes et consistances.

Les barres sont top également, avec une préférence pour l’açaï/myrtilles.

En récupération, quelles produits iswari utilises-tu et comment ?

Là, c’est mon blender qui fait le boulot ! Une banane (surgelée pour un nice-cream ou non), du lait d’amande ou de riz, un ou deux fruits sous le coude, avec soit de la protéine super green ou vegan, maca (avec du chocolat ou cacao cru) ou camu camu/baobab (avec un fruit acide) ou açaï (avec un fruit rouge).

En ce moment, je découvre la gamme Shine qui apporte des solution toute prête comme l’Eveil du bouddha, ça me permet de gagner du temps avec les dosages et de découvrir de nouvelles saveurs.

RECETTE POUR LE SPORT

La poignée d’energy balls

  • 150g pâte d’amande
  • 2 càs de fèves de caco
  • 1 càc de super-aliment quelconque (ici du Matcha)
  • 1 poignée de fruits à coque ou fruits secs